CULTIVÉES AVEC SOIN

À LA FERME MARYDAN

image

La courge d’hiver : Comme nous sommes spécialisé dans l’entreposage des légume et de fourniture à long terme, nous devons nous diriger vers un produit de longue conservation.

Ces en 2018 que nous avons intégré la courge d’hiver à notre culture. Depuis trois ans nous avons fait plusieurs tests, essais et erreurs, nous pouvons dire que nous maitrisons bien cette culture ce qui nous permettra d’en cultiver davantage. En 2021, nous avons intégré de multiples variétés, ce sont 10 variétés sur 10 000 plants que nous avons mis en serre le 1er mai et replantés au champ début juin.

Courge d’hiver :

Tout au long de l’automne, les épiceries, les fruiteries et les marchés publics regorgent de courges d’hiver de toutes sortes. Puisqu’elles se conservent bien, nous avons plusieurs mois pour les mettre au menu de façon variée!

Cueillie à maturité, la courge d’hiver a une peau dure et de grosses graines ; elle est plus volumineuse, plus foncée et plus riche en éléments nutritifs que celle d’été. Les variétés poivrée et musquée sont riches en bêta-carotène, mais leur teneur varie selon la couleur de la chair. Une portion de 150 g de courge poivrée fournit presque 100 % des besoins quotidiens en vitamine A ; la courge spaghetti en donne moins.

Une portion cuite au four n’offre que 15 % des besoins quotidiens en vitamine C, mais 350 mg de potassium, pour 30 calories seulement. Elle fournit aussi plus de fibres que la courge d’été : plus de 2 g par portion. Les filaments et les graines sont riches en fibres insolubles, qui aident à prévenir la constipation, tandis que la chair renferme des fibres solubles, qui font baisser le cholestérol.

La courge d’hiver se garde plusieurs mois dans un endroit frais et sombre. Il faut éviter de la stocker au réfrigérateur: avec l’humidité ambiante, elle se gâte plus rapidement. Pour préserver sa richesse minérale et vitaminique, on la cuit de préférence au four ou à la vapeur. On peut lui ajouter des herbes et un peu de beurre ou de margarine, la farcir ou la mettre dans des pains, des soupes et des ragoûts. Elle peut remplacer le potiron dans les tartes.

Les graines, séchées et cuites au four, font une collation riche en fibres, fer, potassium, zinc et autres minéraux ; ainsi que des protéines, du bêta-carotène et des vitamines du groupe B.

Veuillez-vous référer à notre album photo pour les découvrir.

Vous trouverez également dans notre section recette, une multitude d’idées pour les cuisiner.

This site is registered on wpml.org as a development site.